Pensées en vrac #04

« C’est triste de pleurer de tristesse. De pleurer jusqu’à avoir le cœur qui vole en éclat. C’est triste de se mettre en vrac quand l’auteur de ta douleur, lui, continue d’être heureux ».

« Il y a des personnes qui ne méritent pas qu’on se batte pour elles ».

« La brûlure était intense. Le feu me dévorait de l’intérieur. Le désir enflammait mon âme. Je sentais mon corps se consumer. Et j’ai quand même succombé à la tentation ».

« J’ai cru que je m’effondrerai totalement, que la douleur serait si vive, et que j’allais imploser. J’ai cru que le monde s’écroulerait autour de moi. Mais j’ai choisi de rire et de sourire. Et tous mes maux se sont envolés ».

« Ses yeux parlaient pour elle. Ses yeux étaient le reflet de son âme. Et j’ai pris peur. Je n’avais jamais vu autant de tristesse dans un regard ».

Au plaisir d’écrire, MOTSDITS.