Pensées en vrac #03

« Les larmes qui coulent sur nos joues devraient toutes être des larmes de joie. Toutes. Sans exception ».

« Je l’ai recroisé. Une fois. Après tout ce temps. Après tout ce mal. Après tout cet enfer. Mon cœur s’est serré si fort. Je me suis sentie hors de moi. Mais j’ai continué d’avancer, je n’avais plus que ça à faire ».

« Tu es forte. Tu es une guerrière. Tu es jolie à en crever. Tu es une battante. Et tu peux être fière de toi ».

« J’aurai dû partir quand c’était le moment. Quand l’aimer a commencé à me faire plus de mal que de bien. Quand les larmes qui coulaient sur mes joues n’étaient plus des larmes de joie. Quand j’ai commencé à passer mes soirées à pleurer plutôt qu’à rêver ».

« L’amour rend bel et bien aveugle. C’est pour ça qu’on reste, qu’on décide de tout subir et de tout encaisser. Qu’on se laisse détruire pour les beaux yeux de l’autre ».

Au plaisir d’écrire, MOTSDITS.