Toi et moi ; mon corps et le tien

Le corps. Un vrai problème pas vrai ? Peut-être que toi, qui lis ceci, tu n’aimes pas ton corps. Tu le trouves sûrement hideux, voire trop gros ou trop maigre. Tu ne te trouves belle dans aucune tenue ? Tu as peur du jugement des autres ? Tu n’arrives pas à savoir ce qui te met en valeur ? Tu as envie de faire le plus gros régime de ta vie ? De te mettre au sport comme jamais tu ne l’as fait auparavant ? C’est beaucoup trop de questions à mon goût. Ça ne te donne pas la migraine de te poser toutes ces questions ?

Honnêtement, je pense qu’on passe tous, au moins une fois dans sa vie, par la phase « je remets en question mon corps ». Et par la même occasion, tu détruis ta confiance en toi, en ton corps, et en qui tu es. On vit dans une société beaucoup trop matérialiste, centrée sur l’apparence et sur ce qu’on reflète aux yeux des autres. Beaucoup vivent à travers le regard des autres et les jugements qu’on peut porter sur eux. Et je trouve ça triste. On a tous quelque chose d’unique en nous ; quelque chose qui nous distingue des 7 milliards autres terriens. Et beaucoup l’oublient. Vous oubliez qu’on n’a pas tous les mêmes critères physiques, on n’a pas tous la même image de ce qu’on peut appeler « notre idéal » (même si l’idée de perfection est, à mon humble avis, erronée).

Je pense sincèrement que le corps idéal n’existe pas ; que c’est un principe créé par la société pour nous pousser à la surconsommation. Pour que ce soit plus clair, laisse moi te citer un exemple. Depuis des années on nous rabâche la perfection des femmes sans aucune cellulite. Quand on sait qu’une femme, qu’elle soit mince, sportive ou ronde, a quand même de la cellulite, le jugement de la laideur est carrément subjectif ! Et c’est drôle de se dire que ce sont surtout les hommes qui sortent des absurdités pareilles.

La société crée donc un complexe : la cellulite. Par la suite, elle crée des produits pour « lutter » contre cette cellulite. Voyez-vous le problème ? On crée un problème au sein de la société pour inciter les femmes à consommer et à dépenser leur argent dans des produits qui pourraient leur faire miraculeusement disparaître la cellulite (au passage, ces produits ne fonctionnent pas).

Posons-nous réellement la question de savoir s’il y avait, ne serait-ce qu’il y a 100 ans, ces problèmes relatifs au corps ? Y avait-il seulement la chirurgie esthétique ? La réponse à ces deux questions sera « non ». Je comprends totalement qu’on puisse un jour remettre en question notre amour pour notre propre corps, que ce soit à cause de la remarque d’une tiers personne ou d’une prise (ou perte) de poids. Le corps évolue, le corps change, on grandit, on prend des formes ou on en perd. Chaque morphologie est différente, chaque corps est différent, chaque femme est différente. Chaque personne est attirée par un corps différent. Tandis que certains préféreront les femmes minces, d’autres préféreront celles qui sont bien en forme. Et puis d’autres (j’en fais partie), ne regardent pas le corps de l’autre. Je pars du principe qu’on ne choisit pas son corps, on ne choisit pas son physique. L’enveloppe corporelle est seulement une coquille dans laquelle on se trouve obligé de vivre jusqu’à la fin de nos jours. Alors j’apprécie l’âme et le cœur d’une personne, pas son physique. Et de plus en plus de personne se développent dans cette ouverture d’esprit. Et c’est une bonne chose. Rappelez-vous que votre corps sera le votre pour le restant de votre vie. Alors apprenez à l’aimer, apprenez à le trouver beau, et vous verrez que, psychologiquement, vous irez beaucoup mieux. Et vous vous sentirez bien de nouveau.

Pour notre génération et à l’heure actuelle, les complexes naissent des réseaux sociaux. Et ce qui est ironique est que les personnes qui vous font complexer sur ces réseaux sont celles qui sont elles-mêmes complexées par leur propre corps. Donc, en résumé, des personnes mal dans leur peau photoshopent des photos qui vous font sentir mal dans votre propre corps. Voyez-vous l’ironie de la chose ?

Je ne remets cependant pas en question le fait que beaucoup de comptes Instagram, par exemple, sont très inspirants avec des personnes vraies et qui assument leur corps (j’en parlerai dans un prochain post).

Maintenant, je pense qu’il faut se poser deux minutes et se poser les bonnes questions. Pourquoi n’aimes-tu pas ton corps ? Qu’est-ce qui pose problème ? Note tout ça sur un papier si ça peut t’aider. Il faut connaître le pourquoi du comment. Il faut prendre son courage à deux mains et remédier à ce problème. Il faut se donner les moyens de se plaire à soi-même. Tu peux tout à fait aimer ton corps mais vouloir le transformer ; le sport est alors le meilleur remède pour cela. L’alimentation joue beaucoup aussi ! Mais si le problème que tu as avec ton corps vient de ton manque de confiance en toi, alors ce n’est plus un problème physique et psychologique.

Il faut alors que tu apprennes à te faire confiance, à garder la tête haute quoiqu’il arrive, et à devenir la reine de ton monde. Tu dois être LA QUEEN comme j’aime à le dire. Pour t’aider voici le conseil que je peux te donner : fais semblant jusqu’à ce que ce soit vrai. Autrement dit, fais comme si tu étais la plus belle et la plus rayonnante de la Terre jusqu’à ce que tu sois à l’aise avec cette image de toi-même et que tu te rendes compte que tu es véritablement magnifique.

Le dernier conseil que je pourrai te donner est de miser sur le charisme et la prestance. Ces deux atouts font vraiment une grande différence entre deux personnes, quel que soit leur physique. Une femme qui brille par sa prestance, jamais personne ne regardera son physique mais tout le monde la trouvera inspirante et pleine de charme. Il faut se mettre à l’esprit que le physique ne compte plus lorsque tu brilles de ton aura intérieure.

De toute façon, à part te faire sentir mal dans ton corps et dans ton esprit, ces complexes ne t’apportent rien d’autres que du négatif. Surtout que, le plus souvent, il n’y a que toi qui voit ce complexe. Tu sais, les gens sont trop occupés à regarder leur nombril pour s’intéresser ou même regarder les autres. Alors ignore les médisants, éloigne-toi des gens qui apportent du négatif dans ta vie et vis comme bon te semble sans te préoccuper de ce que pense les autres de toi, tu n’as pas le temps pour ça, tu es trop occupée à vivre ta vie 😉

Au plaisir d’écrire, MOTSDITS.