« Je t’adore, tu m’aimes, ce n’est pas la même chose » #POEME

Je me rappelle de ce fameux jour,

Où je t’ai murmuré que je t’aimais ;

Et mon sang n’a fait qu’un tour

Lorsque les yeux rivés au sol, tu me lâchais :

« Je t’adore, tu m’aimes, ce n’est pas la même chose ».

Plus rien autour n’existait alors,

J’essayais en vain de retrouver notre osmose

Qui nous avait liés au delà du sort.

Mais rien.

Seulement la haine de voir que ce sont tous les mêmes.

Même lorsque l’on croit qu’il nous appartient,

Il n’est pas capable de te dire « Je t’aime ».

Pour ne pas s’engager, par peur de perdre sa liberté,

J’ai été naïve de penser que le bonheur suffirait.

J’ai été bête de croire que tu pouvais m’aimer.

Mais au fond, je me doutais que ton fond noir ressortirait ;

Tel un vieil ami,

Il revient, pas à pas, pour déloger le bon en toi.

Et toi, tu as été assez bête pour le laisser faire ainsi.

Je t’en veux pour toutes ces fois,

Où j’ai délaissé les miens pour ton jolie sourire,

Où j’ai mis de côté mes amis pour tes belles paroles.

Ces fois où je nous voyais rire,

Puis finalement souffrir à m’en rendre folle.

Aujourd’hui, je te hais.

Un sentiment tellement puissant

Que détester devient abstrait.

L’amour est tellement répugnant.

 

Au plaisir d’écrire, MOTSDITS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *