Les couleurs du mal

Noir comme les cernes sous ses yeux,

Comme son regard de feu.

Noir comme le ciel, cette nuit-là,

Où elle était dans ses bras.

Bleu, la couleur de son corps,

Celui qu’elle maquille d’or.

Bleu comme le ciel, ce matin-là.

La dernière étreinte tourmentée de la veille, encore là.

Rouge, les iris injectées de sang ;

Les cicatrices, les bras ballants.

Rouge comme le ciel, ce soir-là,

Où ses bras l’ont achevée, pour la dernière fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *