A&H #POEME

Elle malade, lui survivant ;

Les yeux dans le vague, dans le néant.

Elle ne voulait pas d’attachement,

Elle se disait « bombe à retardement ».

Mais lui persistait,

Il savait que c’était celle qu’il attendait.

Cigarette éteinte entre les doigts, il l’abordait.

Elle, gênée devant la manière avec laquelle il la complimentait.

Mais elle souriait niaisement,

Ça ne lui était pas arrivé depuis longtemps.

La lecture, un de leurs points communs,

Ils s’échangeaient leurs bouquins.

Puis ils s’appelaient des heures durant,

Oubliant ainsi le cancer dont elle souffrait physiquement.

« Okay » était leur « toujours »,

Pour se rappeler que chaque jour,

L’un serait là pour l’autre.

Leur voyage à Amsterdam s’est passé sans faute.

Mais c’est de retour à la réalité,

Que tout a basculé.

Tombant de leur nuage idyllique,

Ils ont dû faire face à leur vie toxique.

Lui, il avait rechuté,

Elle, elle avait fini par l’aimer.

Et c’était au moment où le bonheur était présent

Que le cancer était revenu, plus puissant.

Il l’affaiblissait chaque jour un peu plus

Pendant qu’elle l’aimait encore plus.

Et le jour fatal arriva

Où à la maladie, il succomba.

La douleur de celle qui l’aimait était incomparable,

Elle lui était tout simplement insupportable.

Ses journées, elle les passait à pleurer.

Car le manque n’arrivait pas à s’estomper.

Elle souffrait tellement que vivre était une option.

Elle était en pleine confusion.

Mais même sans l’homme de sa vie, elle savait qu’elle s’en sortirait,

Peu importe les obstacles que la vie, sur son chemin, placerait.

Elle avait ses dernières lettres en main,

Elle suivrait coûte que coûte son destin.

Elle aimait tout ses choix.

Ô que oui ! Elle les aimerait mille fois encore.

A&H, quel est le film d’après vous ?

Au plaisir d’écrire, MOTSDITS.

2 commentaires sur “A&H #POEME

Laisser un commentaire