Hélium

Gonflée à bloc tel un ballon, je vole. Je vole les mots qu’on m’a pris. Je prie pour continuer à écrire ce que je ressens. J’écris ce que je ressens car personne d’autre ne peut le faire. Personne ne peut le faire car ils sont incapables de voir ma sensibilité. Ma sensibilité me définit, c’est mon oxygène. C’est l’oxygène qui me fait sentir vivante. Je me sens vivant et heureuse. Je rêve et plane au milieu des étoiles. Et ces étoiles, je les atteints grâce à mon hélium. L’hélium de mon imagination qui m’a gonflée à bloc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *