Flora Banks, de Emily Barr

Livre que j’ai emprunté dans la bibliothèque de ma ville, un peu au hasard, sans savoir où cela allait me mener. La couverture, d’une simplicité étonnante, m’a beaucoup attirée. Simplement bleu. Sans rien d’autre à part le titre. Le résumé (que vous trouverez à la fin de cette partie) a aussi beaucoup joué sur le choix de ce livre. Il est peu commun et incite au suspens. Il n’en fallait pas plus pour que je prenne ce roman.

On entre donc dans la vie de Flora Banks, une jeune fille de 17 ans ayant perdu une partie de sa mémoire à l’âge de 10 ans. J’ai trouvé cette histoire très intelligente, porté sur la maladie, comme Nos étoiles contraires. C’est vrai que ça m’a rappelée ce roman, avec la même morale : profiter de l’instant présent.

Avec Flora Banks, rien n’est acquis. Étant donné qu’elle perd la mémoire à peu près toutes les deux heures, on revient beaucoup dans les rappels des contextes. C’est-à-dire que l’héroïne résume BEAUCOUP de fois sa vie dans le livre. Je vous avoue qu’à la longue, ç’a été assez ennuyeux. Dans ces moments-là je sautais quelques pages, ce qui n’a rien changé au cours de l’histoire, d’ailleurs !

Sinon, cette jeune fille est d’un caractère déconcertant, elle essaie de mener sa vie auprès de sa mère qui la surprotège. Elle va partir à l’aventure seule, avec pour seuls compagnons, ses mots qu’elle laisse un peu partout pour se rappeler de chaque détail. Cette héroïne m’a beaucoup épatée et déborde de courage et d’assurance. Dans cette histoire, lorsque l’on croit certaines choses pour acquises, et bien, une nouvelle ressurgit et change complètement la suite des événements. On n’est jamais déçu avec Flora Banks si vous voulez mon avis !

J’aimerais encore entrer un peu plus dans le détail mais ce serait vous dévoiler les secrets importants du livre. En tout cas, c’est un livre qui fait voir les choses autrement, qui nous distrait le temps de quelques jours, quelques semaines. On se sent bien, même si on stresse pour l’héroïne. Une histoire que je conseille pour tous les âges et que vous n’êtes pas prêt d’oublier…

Résumé :

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.

HUIT
Années de validité de mon passeport.

SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.

QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.

UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.

Laisser un commentaire