Nos étoiles contraires, de John Green

J’avais déjà évoqué ce merveilleux auteur qu’est John Green dans « L’été arrive ! ». Je ne vais pas vous mentir, John Green est pour moi un intemporel, quelqu’un qui touche à plusieurs styles et qui a une plume en or. Rien que son talent pour l’écriture laisse sans voix. C’est l’auteur que j’admire le plus, il écrit des tournures de phrases à vous couper le souffle, comme je vous l’ai prouvé dans mon article « Nos étoiles contraires – Les citations ».

Et je pense que ce sera le seul livre de tout ce blog où vous verrez une note de 20/20. À moins qu’un jour un nouveau livre apparaisse et s’égale à Nos étoiles contraires ?

En ce qui concerne le livre Nos étoiles contraires, qui est, au passage, mon livre préféré de tous les temps, je dois dire que ce roman est un chef d’œuvre des histoires d’amour. Déjà, simplement le titre, n’est-il pas magnifique ? De plus, ce roman est intelligent, de part sa morale et sa vision des choses sur les maladies graves, en particulier le cancer. Lorsque l’on lit ce livre, on ne voit plus les malades de la même manière, on ne voit plus les choses de la même façon. Ce livre chamboule d’un côté, on passe par un panel de sentiments. Il peut toucher tout le monde et est pour tous les âges.

Pour les deux personnages principaux, Hazel Grace Lancester et Augustus Waters, ils sont tous les deux attachants et, grâce à eux, on se rend compte que, même avec la maladie qui peut ravager la vie, on peut réussir à être heureux et à vivre un grand amour passionné. Ils ne reculent devant rien pour accomplir leurs rêves, même lorsqu’ils sont semés d’embûches. Puisque l’histoire est écrite du point de vue d’Hazel, le roman devient alors presque le notre, l’impression que c’est nous qui vivons cette vie. Et ça touche.

Cette histoire, à travers le regard et les pensées de l’héroïne, nous apprend à apprécier la vie et les choses qu’on a au moment présent. De ne pas se demander ce que nous réservera demain car il se peut que demain n’existe jamais. Ce roman nous fait rendre compte de l’importance de notre propre vie et de la futilité du regard des autres. Vivre sa vie sans se préoccuper de l’avis d’autrui, voilà ce qu’il faut faire ! Après avoir lu Nos étoiles contraires, je vous assure qu’on ne voit plus les choses de la même manière. On redécouvre un peu le but de la vie et notre propre existence dans ce vaste univers.

Et même si je sais que tout le monde n’est pas friand des histoires d’amour à la note d’humour, je pense que c’est un classique par lequel il faut passer un jour ou l’autre 🙂 Ce livre est terriblement merveilleux et je ne m’en lasserai jamais. Jamais. Il est pour tous les âges, facile et rapide à lire, à toutes les périodes de l’année ! D’ailleurs, je le relis tous les ans pour pouvoir revivre cette aventure juste incroyable qui a changé un peu ma vie (comme toutes mes lectures – mais celle-ci plus particulièrement).

Je ne vous promets pas qu’aucune larme ne sera versée car ce livre prend tellement aux tripes qu’il est presque impossible de résister.

Je vous laisse avec le résumé en espérant qu’il vous donnera envie d’aller plus loin !

Résumé de l’histoire :
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence, les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Laisser un commentaire