A.N.G.E, de Anne Robillard

La série A.N.G.E est ma deuxième série de livre favorite et est composée de 10 tomes.

1. Antichristus

2. Reptilis

3. Perfidia

4. Sicarius

5. Codex Angelicus

6. Tribulare

7. Absinthium

8. Periculum

9. Cenataphium

10. Obscuritas

J’ai découvert le premier tome de cette série seulement quelques jours après avoir lu Les Chevaliers d’Émeraude de la même auteure, d’ailleurs. Comme j’avais plutôt bien aimé la série précédente, je me suis lancée dans A.N.G.E. J’étais sûre que ça me plairait et je n’ai pas été déçue, loin de là.

Ce qui m’a fait complètement adorer A.N.G.E, c’est, tout d’abord, le fait que l’histoire se passe sur Terre et non dans un monde magique. On se repère alors facilement dans l’espace, dans les paysages. Le cadre spatio-temporel est facile à imaginer. De plus, l’histoire se passe en grande partie à Montréal, on est immergé dans un pays et dans une ville différente de la notre (sauf si vous êtes de Montréal :)). Ensuite, tous les personnages de l’histoire sont différents. Ils ont chacun leur caractère, leur manière de penser et de faire les choses et chacun joue un rôle important dans les évènements de l’histoire. De plus, j’ai ri plus d’une fois dans ces livres et c’est rare, en général, que je rigole dans les romans. Néanmoins, ce n’est pas un livre comique mais avec des personnes sans prise de tête et avec lesquels on peut passer un bon moment. Puis, même si parfois l’impression que l’histoire part dans tous les sens est omniprésente, sachez que tout est relié par ce fameux fil rouge et que l’on comprend chaque scène du livre à un moment ou à un autre.

Les personnages sont tous très attachants et beaucoup de secrets sont enfouis en chacun d’eux. J’étais tellement dans leur esprit et leur façon de vivre que, lorsqu’ils étaient tristes, je l’étais aussi et lorsqu’ils étaient joyeux et bien, j’étais joyeuse ! C’était fou tout ce que j’ai ressenti en lisant cette série de 10 tomes. On ne s’ennuie jamais, il y a toujours un rebondissement, un suspens en fin de chapitre ou une découverte inattendue. Un pur plaisir de lecture !

Quelque chose que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est qu’il y a une fin, une bonne fin. Ce n’est pas un spoile mais l’histoire fini bien, pas comme certains livres où l’on peut rester sur sa « fin ». L’histoire se termine bien pour tout le monde. Un point important à ne pas négliger et qui j’espère va vous donner l’envie et le désir de lire ces tomes.

Pour ce qui est le négatif de l’histoire, en soi, pas de faute de scénario ni de vocabulaire ou encore de langues. Mais le point négatif, et ce sera le seul, je pense, c’est qu’il faut s’immerger dans l’histoire. Complètement. Car la religion, par exemple, est pas mal présente dans le livre mais moi je ne l’ai pas vécu comme un détail gênant. Ma mère, en revanche, n’a jamais fini cette série car l’omniprésence de la religion, même à petite dose, ne lui a pas plu. Ça dépend des personnes, vous voyez. Sinon, essayez, vous ne perdez rien de toute façon !

Un autre point négatif (oui, ça fait deux pour le coup ^^) mais qui peut être positif, pour moi du coup, c’est que c’est une série ! J’en avais déjà parlé dans Les Chevaliers d’Émeraude mais qui dit série, dit beaucoup de tomes. En l’occurrence, 10. Pour ma part, je les ai dévorés. Quand on aime, on ne compte pas, pas vrai ?

Résumé du tome 1 “Antichristus” :
À l’insu des habitants de la Terre, des hommes et des femmes travaillant pour l’Agence Nationale de Gestion de l’Étrange – mieux connue sous le nom de l’A.N.G.E. – veillent sur l’humanité. Peu importe le pays où ils sont affectés, ces agents secrets protègent les hommes des ténébreuses machinations des serviteurs du Mal. Lors d’une enquête de routine sur les enseignements trompeurs d’un prétendu gourou, les agentes Océane Chevalier et Cindy Bloom découvrent que de sombres événements prédits par certains textes bibliques sont sur le point de se produire. Leurs collègues, Yannick Jeffrey et Vincent McLeod, viennent leur prêter main-forte mais se heurtent à la mystérieuse puissance du Faux Prophète. Au même moment, les tueurs de l’Alliance, un redoutable groupe maléfique, préparent la venue de l’Antéchrist.

D’autres personnages étranges viennent brouiller les pistes et plongent l’A.N.G.E. dans l’incertitude : quelle est la véritable mission de l’envoyé du Vatican qui s’intéresse aux crimes de l’Alliance ? Qui est cet homme vêtu de noir qui apparaît lorsque les agents de l’A.N.G.E. sont en péril ?

Face à tous ces événements, l’Agence saura-t-elle préserver le monde de sa fin annoncée ?

Laisser un commentaire