Le dernier jour d’un condamné, de Victor Hugo

Le dernier jour d’un condamné, comme son nom l’indique, conte la dernière journée d’un prisonnier. On suit alors ses différents états d’esprit, sa façon de vivre ses dernières heures avant sa mort. Un livre que j’ai lu en 3ième, en cours de français. J’avais beaucoup aimé ce livre mais je sais qu’il peut paraître long, parfois, dans la longueur des phrases et des pensées. Mais ça reste un roman de Victor Hugo, un classique !

En tout cas, si vous voulez une petite lecture rapide et intelligente, je vous conseille fortement ce livre.

 

Résumé : « Encore six heures et je serai mort. Est-il bien vrai que je serai mort avant la fin du jour ? » Bientôt, sa tête roulera dans la sciure. Jugé, emprisonné, enchaîné, il attend dans l’épouvante. « J’ai peur » – et notre peur grandit avec la sienne. L’aumônier viendra, puis les assistants du bourreau. Il montera dans la charrette, traversera la foule hideuse. Au bout de la marche au supplice, l’apparition de la guillotine. On dit qu’on ne souffre pas, que c’est une fin douce, mais qui le sait ? Avec lui, nous vivons ce cauchemar, cette absurdité horrifiante de la peine capitale que personne avant Victor Hugo n’avait songé à dénoncer.

Laisser un commentaire